© 2015, Josse Goffin, Regard à gauche

"Ici-Bas"

Jacques Sojcher

Texte

La Lettre du jeune travailleur est l’un des derniers textes en prose de Rilke. Le poète donne la parole à un jeune employé dans une usine qui travaille dans un bureau et s’occupe de l’entretien d’une machine.
Il écrit à un poète dont on a lu des poèmes à une réunion à laquelle il a assisté. Il l’admire et voit en lui un maître qui célèbre l’ici-bas.

Le jeune travailleur qui est chrétien explique au poète pourquoi il a pris des distances avec le Christ. Il n’y a pas pour lui d’installation dans la religion. Le Christ est un geste, pas un séjour. Peu à peu, au cours des siècles, la religion a aliéné et dégradé l’ici-bas. Elle nous a détourné vers un au-delà en appauvrissant le lieu où nous vivons – la seule terre. C’est ce détournement, cette imposture que dénonce le jeune travailleur.

À la puissance de Dieu, il veut substituer la puissance de nos sens, rabaissés, défigurés, refoulés par la christianisme. Le péché s’est porté sur « notre beau sexe » que la religion a rendu apatride, alors qu’il faudrait appartenir à Dieu « de par cet endroit ».
Le sexe est « le mystère de ma propre existence », dit le travailleur et ceci encore, qui résonne aujourd’hui plus que jamais : « le mensonge et l’insécurité épouvantables de notre époque ont leur source dans le bonheur inavoué du sexe, dans cette culpabilité singulièrement erronée qui s’accroit sans cesse et nous coupe de tout le reste de la nature. »

Le jeune travailleur ne se sent pas un pécheur. Nous possédons, dit-il, dans le sexe, « le centre de nos ravissements. » « Un trop-plein » qui nous fait dépasser le moi par « ce quelque chose d’absolument incommensurable » qui est l’affirmation de l’« existence surabondante » dont parle la neuvième Élégie de Duino.


Je me sens proche de ce paganisme poétique, et aussi de cette sorte de pansexualisme enfantin, de La Lettre du jeune travailleur :
« [...] autrefois nous étions partout enfant, maintenant nous ne le sommes plus qu’en un endroit. »

Éros dit oui à l’ici-bas.


Metadata

Auteurs
Jacques Sojcher
Sujet
Une des dernières proses de Rainer Maria Rilke: La lettre au jeune travailleur
Genre
Hommage littéraire
Langue
Français
Relation
Cahiers Poème 2
Droits
© Jacques Sojcher, 2016