© 2015, Josse Goffin, Regard à gauche

Editorial

Marie-Ange Bernard
Myriam Watthee-Delmotte

Texte

Le mot « quartier » peut être compris au sens littéral, géographique. Chaque quartier de Bruxelles possède en effet ses caractères urbains propres, liés à certains milieux sociaux, selon leur situation et les activités que l’on y exerce.
On parle aussi de « quartiers » dans le langage richement symbolique des blasons et Bruxelles arbore les quartiers héraldiques de son blason historique, entre hier et aujourd’hui.

Bruxelles est plurielle, ce qui est certes une richesse mais entraîne des clivages socio-économiques et culturels qui se sont fortement accentués ces dernières années. Certains ont préféré volontairement ou par négligence, minimiser voire nier le corollaire de ce problème: un phénomène galopant de communautarisation et de repli sur soi.

Le 22 mars 2016, Bruxelles, a volé en éclats: les attentats à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek ont provoqué une onde de choc immense. On a mesuré Bruxelles à l’aune du monde dans sa réalité : l’insécurité et la violence sont aussi nôtres.


Le projet de consacrer à Bruxelles le dossier du numéro de mars 2016 de Francophonie vivante était fixé depuis plusieurs mois, mais nous avons décidé de nous donner le temps de construire un numéro double qui paraîtrait en juin. Il fallait en effet que ceux qui voulaient réagir aux évènements dans ces pages le puissent.

                                                                  *

Le temps est à l’incertitude mais il doit d’autant plus le rester à l’invention, à la création, à l’ouverture. Aimer une ville, c’est lui prêter une réelle attention. Repenser sans cesse notre rapport avec elle.

Ce dossier vous propose quelques chemins pour (re)découvrir Bruxelles.

« Bruxelles, diversité culturelle » était le thème proposé par l’Association Charles Plisnier pour un colloque à la Maison de la Francité les 11 et 12 décembre 2015. Nous livrerons prochainement les traces écrites des échanges stimulants qui ont eu lieu dans ce cadre.

Dans l’immédiat, nous invitons ici à prendre plaisir à retrouver ou découvrir de multiples facettes de la ville.

Suivez les guides... La ville s’offre au fil des textes qui invitent à l’arpenter, à la comprendre, à la regarder sous le regard des peintres et sous la plume des écrivains.

« Bruxelles, ma belle » : on ne conjugue pas cette formule, qui dit combien l’attachement à la ville traverse les tempêtes du temps.



© Marie-Ange Bernard et Myriam Watthee-Delmotte, 2016


Metadata

Auteurs
Marie-Ange Bernard
Myriam Watthee-Delmotte
Sujet
Présentation du n° double de la revue datée juin 2016
Genre
Editorial
Langue
Français
Relation
Revue Francophonie Vivante, n° 1-2 , 2016
Droits
© Marie-Ange Bernard et Myriam Watthee-Delmotte