© 2015, Josse Goffin, Regard à gauche

Editorial

Jérémy Lambert
François-Xavier Lavenne
Laurence Pieropan
Myriam Watthee-Delmotte

Texte

Pour ce premier numéro de l’année 2019 de la revue Francophonie vivante, nous avons le plaisir de vous convier à un voyage, une escapade au temps présent dans le passé des archives. Jamais autant qu’aujourd’hui ne s’est développée une passion des archives. Sans doute peut-on y voir une compensation en regard de la fragilisation des mémoires, moins exercées depuis le recours constant à la technologie. Le rythme accéléré du monde globalisé rend aussi sensible le caractère éphémère du vivant. Et la place grandissante du reproductible et du virtuel sacralise par contraste l’original. L’archive, unique et pérenne, fascine car elle engage la perspective d’un futur pour le passé.

*


Le dossier, coordonné par Myriam Watthee-Delmotte, aborde la question des archives tant par des articles de fond que par des textes de création. Intensément plurielle, l’archive se décline en une infinité de gammes dont tenteront de rendre compte les pages qui vont suivre. À quoi engage un fonds d’archives? Quel rôle joue-t-on en tant qu’ayants droit moral d’un fonds? Quel peut être aujourd’hui le rôle d’un fonds d'archives? Peut-on archiver les arts vivants? Pourquoi archiver les textes scientifiques? Comment l’archive se déploie-t-elle en tant que passeusse de mémoire, aussi bien dans la littérature que dans la commémoration historique? Que disent les archives d’une histoire passée qui aide à construire l’actualité? Comment l’archive vient-elle seconder l’analyste littéraire? Autant de questions auxquelles les contributeurs de ce dossier se sont attelés.

*


Venant ponctuer ce séjour en terres archivistiques, le lecteur découvrira un reportage photographique de Mark Laapåge, tout spécialement réalisé pour ce dossier à partir de ses visites aux archives de l’État (Louvain-la-Neuve), aux archives générales de l’UCLouvain, au Fonds Henry Bauchau (UCLouvain) et à la Réserve précieuse du Musée royal de Mariemont.

La rubrique « La littérature sort de la page » vient compléter cet état des lieux impressionnant. Perrine Estienne dresse le portrait de Fabrice Masson-Goulet, « cyber-poète de l’archivage », dont les réalisations « poético-numériques » (comme cette Anamnèse, reproduction sur papier kraft d’un fil d’actualité Facebook) interpellent par les questionnements qu’elles suscitent quant à la digitalisation contemporaine.

Les « Sillons francophones » accueilleront, comme à leur habitude, diverses réflexions sur notre monde francophone: un regard étymologique sur quelques expressions dévoyées (Ph. Valentin); les désormais coutumiers bruits de la rue québécoise (C. Forget); une première partie d’entretien de J.-N. De Surmont avec Michel Tétu, l’un des grands spécialistes de la francophonie; le dernier article du regretté M. Arnold, consacré aux facéties de Jean-Biétrumé Picar; un article d’analyse de l’Élégie pour la reine de Saba, du poète Léopold Sédar Senghor (J. El Gharbi); et l’étonnante querelle bretonne entre Pierre-Jakez Hélias et Xavier Grall, que narre notre fidèle contributeur P. Guérande.

Les recensions poétiques sont nombreuses dans la rubrique « Vie culturelle » de ce numéro. Nous en mettrons deux tout particulièrement en évidence: celle de P. Schroven, consacrée au recueil L’imparfait nous mène (Ph. Leuckx), Prix de littérature Charles Plisnier; et celle de J. Lambert, dédiée au recueil Approche de l’aube (Th.-P. Clément), Prix Aliénor 2018. Citons encore l’entretien de notre correspondante Carole Forget avec Bernard Crutzen, réalisateur belge primé au Québec pour son film Malaria Business, ainsi que la conférence prochaine D’aloès à Wouters, par J. Lambert à la Maison de la Poésie de Namur.

*


Par ailleurs, le Comité éditorial est heureux de vous annoncer l’arrivée de Madame Dorsaf Keraani en tant que correspondante du Maghreb pour la francophonie. Nous lui souhaitons la bienvenue dans l’équipe!

Enfin, le 6 avril 2019 a eu lieu l’installation officielle de l’Association à la Bibliotheca Wittockiana. Pour marquer cet événement, une journée d’étude, corrélée au présent dossier, fut organisée, accompagnée d’une exposition des photographies de Mark Laapåge, du 6 au 14 avril 2019.

 

Parce que cette Association et cette revue sont les vôtres, n’hésitez pas à nous écrire afin de nous faire part de vos idées et commentaires, et venez visiter notre nouveau lieu de résidence à la Bibliotheca Wittockiana: vous en repartirez charmés!

 

 

© J. Lambert, Fr.-X. Lavenne, L. Pieropan & M. Watthee-Delmotte, revue Francophonie vivante n° 2019-1, Bruxelles



Metadata

Auteurs
Jérémy Lambert
François-Xavier Lavenne
Laurence Pieropan
Myriam Watthee-Delmotte
Sujet
Présentation du numéro et actualités des événements
Genre
Editorial
Langue
Français
Relation
Revue Francophonie Vivante, 2019-1, Bruxelles
Droits
© J. Lambert, Fr.-X. Lavenne, L. Pieropan & M. Watthee-Delmotte, revue Francophonie vivante n° 2019-1, Bruxelles